Deux orphelinats en cours de construction à Mananjary

Grâce à l’élan de solidarité du protestantisme français, les ressources nécessaires pour remettre sur pied deux orphelinats de Mananjary ont pu être réunies.

Le centre Akany Fanantenana, en cours de reconstruction © ADRA

 

Par Franck Lefebvre-Billiez, Défap – Service protestant de mission

 

Plusieurs organismes dont ADRA (Agence adventiste du développement et de l’aide humanitaire) et le Défap (Service protestant de mission) se sont groupés autour de la fondation La Cause pour soutenir le Catja et le centre Akany Fanantenana, deux orphelinats de Mananjary, ville du sud-est de Madagascar ravagée par un cyclone en février dernier.

 

Encore beaucoup à reconstruire

 

Voici le centre Akany Fanantenana (« Centre Espérance » en français) : les traces des premières réparations après le passage dévastateur du cyclone Batsirai à Mananjary, en février, sont nettement visibles. Elles ont été faites dans l’urgence, avec les moyens du bord ; mais au-delà des tôles remplacées sur les toits, il reste beaucoup à reconstruire. Pas seulement des bâtiments, mais tout un équilibre : des cultures, un poulailler… Des ressources modestes, mais vitales pour les besoins de ses petits pensionnaires.

La situation est comparable au Catja – le Centre d’accueil et de transit des jumeaux abandonnés – dans la même ville : au-delà des dégâts les plus visibles, lorsque la pluie et le vent ont pu s’engouffrer dans les bâtiments au travers des toitures endommagées, il faut évaluer la solidité des structures malmenées par le cyclone pour pouvoir réparer. Dans certains cas, au prochain cyclone, les murs pourraient s’effondrer.

 

Merci à la solidarité

 

Mais le chantier avance, grâce à la solidarité du protestantisme français. Ces deux orphelinats bénéficient déjà, depuis des années, du soutien de la fondation La Cause. Après le passage de Batsirai, qui a détruit la ville à plus de 80 %, ce sont plusieurs organismes protestants, notamment ADRA et le Défap, qui ont groupé leurs efforts. Plusieurs appels aux dons ont été lancés, qui ont permis d’assurer les réparations et reconstructions, le remplacement du matériel scolaire détruit, le lancement de nouvelles cultures…

Cette victoire, c’est aussi la vôtre : vous tous qui avez contribué par vos dons à soutenir le Catja et le centre Akany Fanantenana. Un grand merci pour les enfants de Mananjary !