La nouvelle qui donne un sens à l’existence

Nul ne pourra brider l’espoir chevillé ferme
Au cœur de l’être humain dans nos cités modernes
Ni m’empêcher de voir au fin fond d’un noir dense
La nouvelle qui donne un sens à l’existence

Cette « Bonne Nouvelle » : traduisez « Évangile »
Est la lueur qui vient auréoler tranquille
Notre planète exsangue en rayonnant de Paix
Et propager l’amour comme s’il en pleuvait

Tant de tribulations au milieu des tempêtes
Ne me feront pas pour autant baisser la tête
Si le vent souffle fort je me cramponnerai
Sans me laisser abattre toujours je lutterai

Si les vœux formulés en ces journées de trêve
S’exauçaient, pleins fervents d’une foi qui soulèvE
La Paix envahirait les replis de nos peurs
La justice crierait au fronton de nos cœurs

C’est Noël chaque fois qu’une main charitable
Pose sur ta blessure un baume secourable
Que tu baisses les yeux sur un homme abattu
Et qu’abandonnant tout, tu le sauves impromptu

Claudette Vassort-Louchart