La Touraine – Itinéraire 2

Un premier parcours était consacré à Tours et toute la partie allant du nord-ouest jusqu’à l’est, ce deuxième parcours vous emmènera du sud-est de Tours au nord.

 

Par Idelette Ardouin

 

Sud-Est de Tours

 

Véretz (1)

L’Édit de Nantes (1598) aurait été préparé, voire même signé au château de Véretz dont le propriétaire Pierre Forget fut le conseiller catholique d’Henri IV à cette occasion. Dans les registres de la paroisse catholique de Véretz, le curé a noté en marge d’un acte : « 1598, l’année où la paix fut signée au château du dict Véretz ».

 

Châtillon-sur-Indre (2)

Jusqu’à la Révolution, cette ville a eu un temple célèbre desservi par des pasteurs réformés. Le dernier fut Isaac de Beausobre, théologien protestant né à Niort en 1659, mort à Berlin en 1738 où il fut pasteur de l’Église française de 1695 à sa mort. Il est l’auteur de nombreux ouvrages dont une traduction du Nouveau Testament en français (1718) en collaboration avec Lenfant, lui aussi pasteur de cette même Église.

 

 

Preuilly-sur-Claise (3)

C’est la seule paroisse protestante – outre celle de Tours – qui se soit maintenue depuis le XVIe siècle jusqu’en 1685. On peut voir l’ancienne maison où logeaient les pasteurs et où le culte a peut-être été célébré : c’est une maison du XVIe siècle, avec deux tourelles d’angle, située non loin de la rue du Prêche. Dans l’ancienne église Notre-Dame-des-Échelles, 4 rue Notre-Dame, plus de cent protestants furent contraints d’abjurer du 10 au 12 octobre 1685.

Église Notre-Dame-des-Échelles © DoucF-Wikimedia Commons

 

Paulmy (4)

Dans ce village, ce situe le beau château du Châtellier ayant appartenu à François de la Noue, dit « Bras de Fer », chef protestant du XV e siècle, puis à la famille Pierre-Buffière. Grange couverte d’ardoises où le culte était célébré au XVII e siècle, encore appelée aujourd’hui « Grange des protestants ».

 

Sud de Tours

 

Ste-Catherine-de-Fierbois (5)

Dans la région de Ste-Catherine-de-Fierbois, sont installés depuis la guerre de 1940 des agriculteurs d’origine hollandaise. Un temple préfabriqué a été construit en 1958 dans une clairière du « Grand Bois » sur la commune de Ste-Catherine. Le culte y est actuellement célébré chaque dimanche, alternativement en français et en néerlandais. Pour s’y rendre de Tours, il faut prendre la N 10 en direction de Poitiers et tourner au lieu-dit La Poste (après Sorigny, et, après le carrefour de la D 20, route de Villeperdue à Louans).

Ste-Catherine-de-Fierbois © DR

 

Crouzilles (6)

  • Manne (à 2 km au nord-ouest de Crouzilles)
    Dans ce village, dont il ne reste plus grand chose, résida à partir de 1653 la famille d’Argy, importante famille protestante de la région. Le cule fut célébré à Manne de 1653 à 1670, le temple de l’Île Bouchard ayant été fermé.

 

  • Le château de Puybâcle à 1 km au nord de Crouzilles a appartenu du XVII e au XX e siècle à la famille Périllault. Cette famille a été l’un des piliers du protestantisme dans la région de l’Île Bouchard. Elle a compté plusieurs pasteurs. À la Révocation, certains de ses membres ont émigré en Hollande, d’autres sont restés sur place et après un demi-siècle à Puybâche de résistance sont passés au catholicisme. Le culte fut célébré à Puybâcle de 1670 à 1685 pour les protestants de la région. Le hameau de Villiers, situé près de Puybâcle, était aussi la propriété de la famille Périllault.

 

Theneuil (7)

Le fief du Haut-Theneuil appartenait depuis 1270 au moins à la famille d’Argy qui le conserva jusqu’en 1653. Cette famille adopta la Réforme. À la fermeture du temple de l’Île Bouchard en 1633, le culte protestant fut célébré à Theneuil chez les d’Argy jusqu’en 1653.

 

Sud-Ouest de Tours

 

La Courtinière (8)

La ville de Chinon a possédé un temple « hors les murs ». Détruit à la Révocation, ses ruines seraient celles qui font partie de bâtiments agricoles à la Courtinière, commune de Beaumont-en-Véron. La Courtinière est à un kilomètre environ à droite de la route de Savigny qui prend à gauche sur la D 749 dans le sens Chinon-Bourgueil, en face du château de Coulaine, à 5 km environ de Chinon vers l’ouest. Les documents d’archives authentifiant ces ruines n’ont pas été retrouvés à ce jour.

 

Huismes (9)

Sur la place de l’église, se situe une maison ayant servi de lieu de culte à partir de 1847. On pouvait lire encore l’inscription : « Là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté ». En 1855, l’évangéliste desservant la communauté protestante est condamné à 200 francs d’amende par le tribunal de Chinon pour avoir « provoqué une réunion de plus de 20 personnes ».

 

Cheillé (près d’Azay-le-Rideau) (10)

Daniel Collot d’Escury, qui habitait le manoir de la Touche, a quitté la France avec sa famille en 1685 pour gagner la Suisse, puis l’Irlande. Ses descendants sont revenus en octobre 1985 pour apposer une plaque commémorative sur le château.

Manoir de la Touche © DR

 

Ouest de Tours

 

Bourgueil (11)

Une communauté réformée assez importante existait à Bourgueil aux XVIe et XVIIe siècles. Ses membres allaient au culte à Saumur. C’est à Bourgueil que naquit Moïse Amirault (1596-1664), pasteur et célèbre théologien, professeur de théologie à l’Académie protestante de Saumur. On peut voir une plaque rappelant son souvenir sur l’ancienne halle.
Au coin de la rue du Poids et de la ruelle des Morts, existait un temple des Réformés au début du XVII e siècle.

 

La Chapelle-aux-Naux (12)

Sur la D 67 qui va de Langeais à Lignières, en face d’une ancienne laiterie, se situe un temple inauguré en 1859, transformé aujourd’hui en maison particulière.

 

Luynes (13)

C’est à Luynes – qui s’appelait alors Maillé – que les réformés de Tours eurent pour la première fois l’autorisation de se réunir. Le temple fut inauguré le 4 septembre 1564, mais plusieurs protestants furent massacrés à leur retour. Ce temple fut détruit en 1572.

 

La Riche (14)

Après l’Édit de Nantes, les réformés de Tours reçurent l’autorisation de construire un temple près du château du Plessis. Inauguré en 1599, ce temple fut détruit en 1621 lors d’une émeute.

 

 

Une idée de promenade… La Touraine – Itinéraire 1

Retrouvez d’autres idées de promenades dans la région.